La Principauté d’Andorre bientôt accessible par avion grâce au futur aéroport du Pas de la Case ?

Sera-t-il bientôt possible de rejoindre directement par avion l’Andorre ? Un projet porté par la Chambre de Commerce du pays est à l’étude mais plusieurs freins à sa réalisation ne sont pas encore levés. Décryptons les enjeux actuels autour du futur aéroport du Pas de la Case en Andorre.

Futur aéroport du Pas de la Case en Andorre : où en est le projet ?

La situation actuelle

Depuis 2015, suite à des accords politiques et financiers entre les autorités espagnoles et celles de la Principauté, l’aérodrome (construit au début des années 1980) de la Seu d’Urgell, ville espagnole située à 12 km au sud de la frontière andorrane est officiellement considéré comme l’aéroport d’Andorre. Des liaisons commerciales par avion entre l’Andorre, l’Espagne et la France sont ainsi possibles.

Pour autant, les autorités du pays ne cachent pas leur désir de posséder un véritable aéroport en Andorre sur leur propre territoire afin de faciliter son accessibilité. Un projet vise ainsi à installer le futur aéroport d’Andorre au Pas de la Case, ville située à 2 000 mètres d’altitude, à la frontière avec la France.

Aller par avion en Andorre : Concordia objet de la discorde !

La zone choisie pour l’emplacement de l’infrastructure aéroportuaire se situe sur le Terreny de Concordia, un terrain situé entre la haute vallée du Valira, à Canillo, et la vallée dels Cortals, à Encamp (Grau Roig). De fait, la propriété de ce secteur est historiquement disputée entre les deux paroisses, le conflit perdurant aujourd’hui encore et étant loin d’être résolu…

Rallier par avion Andorre-la-Vieille et l’ensemble de la Principauté ? Oui, mais…

Les deux obstacles à surmonter avant la réalisation du projet

L’option retenue et rendue publique récemment par la radio et la télévision andorranes à propos du futur aéroport du Pas de la Case en Andorre aurait de quoi réjouir les porteurs du projet. Seulement, deux obstacles majeurs à sa réalisation doivent encore être surmontés :

  • rassembler les propriétaires des terrains de Concordia autour de la table afin d’obtenir leur aval ;
  • parvenir à la construction d’un ensemble qui n’empiétera pas sur la future extension du domaine skiable de Grandvalira, au niveau de Grau Roig. C’est là un autre problème qui demeure entier.

Aéroport du Pas de la Case Andorre : la propriété du territoire de Concordia au cœur du débat

Si l’étude technique réalisée et présentée par la Chambre de Commerce de la Principauté confirme la faisabilité et la viabilité du projet, il va falloir convaincre les autorités locales à qui appartient le territoire de Concordia (15,6 km²). Les intérêts pourraient ainsi diverger, d’autant que les terres sélectionnées sont l’objet d’une guerre d’appropriation entre les paroisses de Canillo et d’Encamp.

Les porteurs du projet vont devoir faire preuve de beaucoup de diplomatie et de tact afin que chacune des communes soit impliquée dans la construction de l’aéroport andorran du Pas de la Case sans avoir le sentiment de se sentir flouée. Rejoindre directement par avion l’Andorre ne se fera donc pas tout de suite !

Quid de la nouvelle zone d’expansion du domaine skiable ?

Autre potentiel obstacle à la réalisation de l’aéroport d’Andorre au Pas de la Case : le projet validé et promu par la société Saetde de l’extension du domaine skiable de la station de Grandvalira… dans le secteur de Grau Roig, soit dans la même zone !

Les plans d’exécution prévoient un schéma qui garantirait un septième accès à Grandvalira, plus vaste aire de ski alpin des Pyrénées.

Celui-ci se situerait dans la zone forestière localisée entre le Pla de les Pedres et le snowpark de Peretol. Le projet prévoit la mise en place de remontées mécaniques ainsi que le balisage d’une nouvelle piste. Le feu vert et l’approbation des différentes autorités andorranes compétentes en la matière pourraient intervenir de manière rapide et les travaux débuter rapidement.

Aéroport du Pas de la Case en Andorre : les raisons d’espérer

Le nouveau projet skiable déjà dans les rails

Concernant la propriété des terres de Concordia, il est évident que l’accord des deux paroisses de Canillo et d’Encamp sera nécessaire. La signature d’un compromis ne paraît pas utopique au regard d’un texte datant de 1672 faisant état d’un accord délimitant le territoire de façon stricte, et qui, surtout, le spécifie comme indivisible et soumis à des règles d’exploitation commune par les deux paroisses.

Autre point très positif au sujet du futur aéroport du Pas de la Case en Andorre, les récentes prises de position de Joan Viladomat, actionnaire majoritaire de Saetde. Ce dernier a ainsi déclaré qu’il ne s’opposerait pas au projet d’aéroport s’il n’affecte pas les aménagements de Grandvalira adoptés récemment.

Aller en avion en Andorre et descendre les skis au pied : bientôt, peut-être !

Il est vrai que l’implantation de l’aéroport pourrait entrer en conflit direct avec l’idée du développement du nouveau domaine skiable. Pourtant, la convergence des intérêts de l’ensemble des acteurs impliqués à l’heure actuelle sur la zone de Concordia est un réel motif d’espoir. Tous semblent en tout cas prêts à discuter, c’est déjà, un excellent point de départ !

Prochaine étape : la Chambre de Commerce de l’Andorre devrait livrer des études de faisabilité de l’aéroport andorran du Pas de la Case en fin d’année ou début 2019. Wait and see… D’ici-là, vous pouvez d’ores et déjà réserver votre prochain séjour ski dans l’une des résidences Frontera Blanca. Des appartements tout confort aux pieds des pistes, à proximité immédiate avec les commerces du Pas de La Case. Aéroport ou pas, les pistes seront enneigées et le soleil brillera sur les Pyrénées. Des transferts directs réguliers, privés ou non, vous permettent de rejoindre la Principauté depuis les aéroports de Toulouse et de Barcelone. Leader de la location de vacances au Pas de La Case, Frontera Blanca vous accompagne dans l’organisation de votre séjour ski en Andorre.