En Andorre, le Parc des Trois Nations, plus grand parc naturel des Pyrénées !

Le 24 août 2018 a été signé en Andorre l’acte de naissance du plus grand parc naturel des Pyrénées : le parc des Trois Nations. Ce territoire s’étend sur plus de 400 000 hectares à travers l’Andorre, l’Espagne et la France. Il met en exergue la coopération aboutie depuis plusieurs années entre ces trois pays et présage de la mise en place d’actions et de projets à venir. Une chose est déjà certaine : si vous souhaitez vous adonner à la pratique de la randonnée en Andorre, vous évoluerez désormais dans le plus grand parc naturel des Pyrénées !

L’Andorre, l’Espagne et la France : une marque commune pour 4 parcs naturels des Pyrénées

Deux buts principaux clairement affichés

C’est désormais acté : le Parc Naturel des Trois Nations dans les Pyrénées est officiellement né en cette fin de mois d’août. Concrètement, il rapproche au sein d’une même entité les quatre parcs naturels catalan, ariégeois et andorrans suivants :

  • le parc naturel de l’Alt Pirineu (Espagne),
  • le parc naturel régional des Pyrénées Ariégeoises (France)
  • les parcs naturels communaux de la Vallée de Sorteny et de la Vallée de la Comapedrosa (Andorre).

L’une des plus grandes aires de haute montagne d’Europe

Comme le souligne le directeur du parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises, Matthieu Cruège, l’objectif majeur de la création du parc naturel pyrénéen des Trois Nations vise à une meilleure promotion de cet espace ainsi qu’à sa protection, notamment au niveau de la biodiversité (faune, flore, etc.) de ce qui représente désormais l’une des plus grandes aires de haute montagne d’Europe.

D’autres objectifs précis

La création du parc naturel pyrénéen des Trois Nations entend aussi aider ses différents acteurs à améliorer la promotion touristique conjointe du territoire ainsi défini (par exemple la mise en avant des nombreux sentiers de randonnée en Andorre, tel le fameux GRP, en Espagne et en Ariège), à favoriser sa dynamique socio-économique et à faciliter les échanges en matière de développement durable et de patrimoine naturel.
Afin de remplir ce cahier des charges, l’avènement du plus grand parc naturel des Pyrénées donne un cadre juridique et politique aux actions des porteurs du projet. Le tout en profitant des structures existantes relatives aux 4 parcs aujourd’hui regroupés sous la même entité.

Zoom sur le parc naturel des Trois Nations dans les Pyrénées

Sorteny & Comapedrosa

Le parc naturel des Trois Nations dans les Pyrénées s’étend précisément sur 428 700 hectares et 158 communes de Catalogne (15), d’Andorre (2) et de France (141).
Si, lors de votre séjour dans la Principauté, vous entreprenez des randonnées parmi les plus prestigieuses dans les vallées de Sorteny ou de Comapedrosa, vous évoluerez donc dans le tout nouveau parc naturel pyrénéen des Trois Nations !

Les origines du projet de parc naturel pyrénéen des Trois Nations

Le nouvel espace transfrontalier est né d’un passionné et spécialiste de la région, l’Ariégeois Michel Sébastien, malheureusement décédé en 2016. Ce dernier a été l’un des principaux initiateurs et promoteurs du parc naturel des Trois Nations dans les Pyrénées, comme le rappelle fort justement André Rouch, président du parc national des Pyrénées Ariégeoises.

Un nouveau terrain de jeu pour les accros de la rando !

Les actions communes actuelles et à venir

Interreg Poctefa Green

Des actions communes existent déjà entre les différentes parties, à l’instar des rencontres transfrontalières initiées dans le cadre de l’Interreg Poctefa Green, un projet financé par les fonds européens.

Des échanges déjà fructueux

Régulièrement, des producteurs catalans viennent à Castillon-en-Couserans afin de faire découvrir leurs fromages, et les producteurs ariégeois visitent aussi régulièrement la Catalogne.
Les spécialistes de la randonnée en Andorre suivront-ils le même chemin afin de faire profiter leurs homologues catalans de la beauté grandiose des paysages de la Principauté, et vice-versa ? Voilà en tout cas une autre idée de coopération, comme celles qui visent à définir une image commune en vue de faciliter l’accueil touristique et les échanges économiques au sein du parc naturel pyrénéen des Trois Nations.

Une candidature à l’Unesco en ligne de mire

L’Unesco à l’horizon 2020-2021

Les responsables du parc naturel des Trois nations dans les Pyrénées affichent également leur objectif d’une candidature à l’Unesco à l’horizon 2020-2021, pour un classement en tant que réserve de biosphère transfrontalière. Ce serait là une première pour la chaîne pyrénéenne !

Une pratique encore davantage valorisée

Le parc des trois nations regroupe donc le parc naturel de l’Alt Pirineu en Catalogne, le parc naturel régional des Pyrénées Ariégeoises et les parcs naturels communaux de la Vallée de Sorteny et de la Vallée de la Comapedrosa, en Andorre.
Lors de leurs multiples périples sur les sentiers de la Principauté, les amoureux de la nature et les passionnés de randonnée auront déjà remarqué depuis longtemps l’importance de préserver des espaces naturels en protégeant la biodiversité des lieux et en y adaptant des pratiques économiques et des modèles de ressources humaines respectueux de l’environnement.

Cette éventuelle reconnaissance par l’UNESCO validerait définitivement l’excellence du projet de parc naturel pyrénéen des Trois Nations.
Et pour vos besoins d’hébergement au Pas de La Case, n’oubliez pas que Frontera Blanca est le leader andorran de la location de vacances !